• Vendredi 12 janvier: grand beau, les cpdcsm's boys vaquent à leurs occupations. Mais l'Eclaireur veille et retourne chez lui pour aller tater de la peuf! Direction Barèges en solo! Sur Etscoubous y une trace de moule burnes,tant pis c'est mieux que de se taper une rando en profondeur !

    Dans le mur, échange intergénérationnel avec un jeune super sympa avec qui je fais un bout de chemin. Direction les crêtes de Lurtet et le Soum de Cocouts ( le sommet des coucous !!!) avec une belle corniche et un flanc immaculé!.

    Le jeune me quitte pour faire  un couloir "crampon piolet" a gauche du Pic des Crampettes. Montée directe au soum. Descente par la corniche, mais la sous couche croute un peu . Il faut tirer en biais !La suite est sublime, pas une trace, le grand blanc Toy pour l'Eclaireur! Putain quel pied, et ce jusqu'en bas du mur. Casse croute ensoleillé à Puntou puis laisser aller jusqu'au parking.

    La plus belle de la saison???

    Vol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays Toy dans 40 de peuf!Vol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays Toy dans 40 de peuf!Vol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays Toy dans 40 de peuf!Vol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays Toy dans 40 de peuf!Vol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays Toy dans 40 de peuf!Vol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays ToyVol solitaire au dessus d'un nid de coucou en Pays Toy

     


    votre commentaire
  • Profitant d'un "vasistas" en ce dimanche 17 décembre, le Philou, l'Annie, Le garde de l'Onf et l'Eclaireur, au vu de la dépression galopante, décident d'en rester au fondamental : le Jaout depuis le port de Castet. Bon, ce sera pas la rando de l'année, mais c'est toujours mieux que de prendre un tir et des risques en altitude.

    Et on s'est pas trompé, on a pu chausser avant le premier plateau et progresser dans une trace sur 30 de peuf. Tout le flanc du Jaout est gavé dans les combes mais le couloir sous la brèche est "aux cailloux". Tout le haut a été venté dans la semaine. On bifurque vers la droite pour arriver au point praticable le plus haut.

    Petit casse croûte et streap tease de la Parisienne pour réchauffer l'atmosphère! C'est vrai qu'un peu de féminité  au pays des ours, ça fait pas de mal.

    Le temps se couvre rapidement et la descente se fera en "jour blanc" dans une belle peuf ultra légère.

    Bon, ça c'est fait commente le Philou, la prochaine c'est chez les Toys !!! C'est pas con comme idée de retourner dans la vallée de l'Eclaireur .

    Et félicitations au nouveau papé Pélo . Il a une Lou dans sa bergerie !

    La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !La belle Parisienne dans le Piemont Ossalois !


    votre commentaire
  • Spécial dédicace à Grand Frère Toy!

    Mercredi 6 décembre, jour des grands enfants en ce début de saison! 

    Yoyo, Philou et le Toy prennent la direction du Pays de l'enfance de l'Eclaireur. Il a pas tant neigé que ça et au vu de la colonne qui monte vers les crêtes de la Pègue (il devait y avoir toute la secte du Caf!!!), l'Eclaireur décide de faire découvrir le petit vallon perché de Caoubère.

    Montée depuis Tournaboup jusqu'à l'arrivée du Télésiège par la piste du téléski de Caoubère dans une trace de rêve (une vrai trace de Toy). Ensuite montée directe vers la brèche qui sépare le vallon avec La Pegue. Déchaussage au soleil (enfin) et descente dans une 30 de peuf pratiquement vierge de toutes traces. Que du bonheur et du virage "avec les oreilles". Même la piste du téléski ne comporte aucune trace de descente, c'est le pied intégral. J'entend même le Philou  crier comme une marmotte au printemps!

    Et tout ça sous la surveillance du vrai Pic du Midi, de l'unique, de celui que tout le monde voudrait avoir dans sa vallée !!!

    Bref, y a pas photo c'est vraiment là qu'on est le mieux dans les Pyrénées. 

    SCOOP: Yoyo a enfin avoué : "c'est vraiment nul de porter un surf en marchant avec des raquettes quand oun peut monter avec des skis aux pieds !!!"

    Retour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de CaoubereRetour aux fondamentaux en Pays Toy : le vallon de Caoubere


    votre commentaire
  • Mardi 14 novembre, après le pti café à Gan, Yoyo, Sergio, Pelo et l'Eclaireur se dirigeaient avec confiance vers la peuf promise. Arrivés à Aneou, ils atteignirent la "terre" promise. C'était pas très beau à voir, mais après réflexion chez Sancho, sous la houlette du chef Pelo, il fut décidé à l'unanimité d'affronter la réalité sur le terrain.

    Direction Peyreget, montée tranquille pour la majorité, puis en solo pour l'Eclaireur vers les pentes sud par le col de Liou. A mi pente sous les barres rocheuses, la neige devenait instable. Beaux virages pour aller retrouver le trio qui fêtait déjà la promotion du Membre Actif.

    Descente jusqu'au ruisseau sans toucher un caillou. En fait c'était une rando de style  printanier en plein mois de novembre. on a évité le penalty ! Pas si mal pou une première.

    Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!Le nouveau CPDCSM aborde avec sérénité le réchauffement climatique!

     


    votre commentaire
  • En ce dimanche d'automne ce devait être une trilogie d'anthologie; puis une possible "bilogie"; pour finir ce fût une "broucheuse" comme l'aurait aimé le Pelo (absent pour cause de balade en famille!).

    Après le petit café d'usage à Soumoulou , Loulou, Philou, Yoyo et lou Papé prennent la direction de Baudéan pour une navette vers le col de la Courade. En  l'absence de carte due à la défection inhabituelle du Sergio et  vu les détails du croquis crayonnés par Yoyo, l'Eclaireur craignait le pire. Et on a pas été déçus.

    "On a du se gourer quelque part" fut la phrase la plus prononcée de la journée avec aussi :" tu crois que c'est là" et puis aussi "ça passe là?" et enfin "mais où sont ces putains de balises".

    Bref ce fût une descente à l'ancienne, sans but précis en terre inconnue. Du brouche, du  passage délicat, du franchissement d'obstacles et autres dévers sournois. Mais ce fût quand même un très beau moment de découverte dans des bois magnifiques pour une  joyeuse équipe au pied du Montaigu.

    En revanche au passage de Loulou, plus un animal, plus un oiseau, juste une drôle de musique, entre la scie musicale et le violon joué par un débutant (vraiment débutant). Yoyo lui avait pourtant dit de ne pas graisser les plaquettes de freins !!! 

    L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"L'Improbable Bagnéraise ou "une belle se dérobe"

     


    votre commentaire