• VTT ET AUTRES



    VTTL'été y a aussi le VTT qui "envoie" grave.

  • Réunion au sommet pour le petit café à Gan le 13 octobre : Yoyo la Mobylette, Sergio la Tocante, Philou le Filou et le Papé Eclaireur.

    Destination : une Aspoise  flamboyante, unique en cette saison. Ce sera la descente Abérouat - Lees Athas dominant Lescun sous les Orgues de Camblon.

    Ce fut une merveille, ventée certes, mais belle à couper le souffle!

    Pas de champignons mais de la fougère et des sous bois pour un tracé toujours aussi grandiose (le style poétique est de rigueur).

    L'Eclaireur a évité de justesse un  360 dans la partie la plus raide et Philou un tout droit dans les fougères; quant au Sergio, tout en maîtrise comme d'hab.

    Pour ce qui est de Yoyo ??? On n'a pu apercevoir que son cul et encore de loin !!! On va devoir s'équiper de vtt électriques pour lui coller au train.

    Par un beau samedi d'automne, le CPDCSM a frôlé la perfection !!! 

    La légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'AspeLa légendaire d'Automne en vallée d'Aspe


    votre commentaire
  • Mercredi 12 septembre, on rejoint Yoyo à Gede pour se faire "une nouvelle incontournable" vers le casque de Lhéris. Sergio, l'Eclaireur et deux nanas (Béatrice et la Nana de Yoyo)seront de la fête.

    Yoyo ayant dormi sur place la descente étai repérée, enregistrée, imprimé dans son logiciel "crânien".

    Après une montée "légèrement ascendante" de 500m et un petit casse croûte, le descente se présentaient sous les meilleurs hospices. Bon, ce fût vrai pour  la première partie, belle, caillouteuse à souhait, technique, mais belle. Après tout est parti en couille, remontée pour trouver le bon départ de la seconde partie, reremontée pour le bon départ ...

    Bref l'Eclaireur laissa là les adeptes des Yoyoteries pour se la faire tout seul jusqu'en bas par le col des Paloumères. Beau tracé dans les fougères et finition dans les singles du bois de Gerde.

    En compagnie de l'ancien combattant, j'attendis ces messieurs dames pour un petit débriefing . En fait le Yoyo, à cette heure, n'a toujours pas trouvé le départ de la deuxieme partie!!!

    On a évité l'orage mais pas le "chacun sa merde", surtout moi !

    La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!La Bagnéraise introuvable!

     


    votre commentaire
  • C'aurait dû être l'article le plus court du blog, 4 mots: 2 en français "juste fabuleux" et 2 en anglais "no comment". Mais je n'ai pu m’empêcher de plonger ma plume dans l'encrier de l'Eclaireur pour décrire l'incroyable "intégrale" du Lavedan!

    D'abord ce dimanche 2 septembre était l'occasion rêvée pour réunir le "Club des Cinq" du CPDCSM : Yoyo dit "le découvreur", Pélo dit " le Membre actif", Sergio dit "la Tocante", Philou dit "le Maillon faible" et l'Eclaireur.

    Temps idéal pour un retour en terre Bigourdane, direction Argeles Gazost et petit café traditionnel. Navette organisée jusqu'au col du Soulor.

    A partir de là et avec le coup de pied de l’âne, embarquement immédiat pour un périple de 6 heures toutes crêtes et descentes tous terrains :  600 m de montées et 1200 m de descentes, 4 cols (Couraduque, Bages, avec vue sur le Gabizos, le Balaitous, Val d'Azun et Hautacam.

    Petit bémol, le Pelo avait oublié son frein arrière sur son beau vélo de compète!!!

    Pour le reste : no comment, les images (et oui Philou, reporter, c'est un métier!!) parlent d'elles mêmes.

    Celle ci entre dans le top 3 des Pyrénéennes. Encore une à mettre à l'actif du Yoyo. En même temps, c'est normal il a pris racine en Val D'azun depuis des mois!

    Spécial dédicace à "la Zize"

    Sa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté LavedanaiseSa majesté Lavedanaise


    1 commentaire
  • Le dimanche 19 aout on change de vallée pour un retour en terre béarnaise. Avec  Sergio et son invitée Béatrice, l'Eclaireur s'attend à une "petite montée légèrement ascendante sur belle piste " vers le Pic d'Escuret comme nous le répète Yoyo. Tu verras l'accès au plateau se fait les doigts dans le nez!!!

    Résultat 650 m de dénivellé depuis la cabane du Laous sur une piste qui n'en finit pas puis demi heure de portage pour atteindre le point de bascule !!! Tu parles d'une ballade!!! La Béatrice commençait à trouver le temps long!! Moi même j'ai eu du mal à conserver mon flegme légendaire !!

    Ca c'est la "face sombre de la Force".

    Mais l'autre côté est de toute beauté, terrains variés et techniques pour une descente vers le plateau du Benou avec une vue imprenable sur la vallée d'Ossau. Longue traversée toute en fougères, chemin à travers bois super bien traçé et, cerise sur le gâteau entre Bilhères d'Ossau et Bielle sur chemin empierré.

    Décidément le Yoyo nous réserve de bien belles surprises!!!

    l'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visagesl'Ossaloise aux 2 visages


    votre commentaire
  • Y en a qui font le pèlerinage à la roche de Solutré, nous avec le Pelo, on fait le nôtre au Rocher d'Aran. Pour le fun, et pour les myrtilles, direction le Benou en ce samedi 25 aout.

    Montée à donf pour aller faire la cueillette "peignée". Quelques kilos plus tard, descente directe dans le bois, petite séance de brouches pour ne pas perdre le pied et retour à la maison pour les confitures !!!

    Le retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les FondateursLe retour aux sources pour les Fondateurs


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique